Le thé est un aliment très intéressant pour notre santé et dont la richesse et la saveur en font l’une des boissons les plus consommées dans le monde. Les feuilles de thé, issues du théier peuvent être consommées en boissons chaudes comme froides avec le fameux thé glacé. Il faut savoir qu’il n’existe pas un type mais des types de thés différents. On parle de thé vert, noir, blanc, bleu.. etc.

Mais comment se cultive le thé ? Plus particulièrement comment cultiver le thé noir ?

Quelle plante pour quel type de thé ?

Différents thé

Comme il existe plusieurs variétés de thé, on pourrait vite penser que chaque type de thé est issu d’une plante en particulier. Cependant, le thé que nous buvons en infusion est obtenu à partir de la même plante. Il s’agit du théier, ou du “camellia sinensis” (son nom botanique). Il en existe deux variétés principales, l’une qui pousse principalement en Chine et l’autre en Inde.

Tous les types de thés sont obtenus à partir de cette même plante, le thé noir compris. La différence de caractéristiques entre les thés est développée par la suite, à travers les différentes méthodes de traitement et de récolte.

Par exemple, certains thés sont volontairement laissés pour qu’ils s’oxydent tandis que d’autres non. De la même manière certains thés sont cuits à la poêle lorsque d’autres sont cuits à la vapeur.

Quelles sont les différentes étapes de production du thé ?

Une fois qu’on a clarifié le fait que tous les thés proviennent du même type de plante, il convient de s’intéresser à la manière de produire chaque thé et particulièrement le thé noir. Car oui, avant de pouvoir savourer le thé noir de chez Adaraya, il a bien été produit selon une méthode bien précise.

Avant de lister les différentes étapes de productions, voici quelques règles simples à respecter pour faciliter la culture. Tout d’abord il faut que le théier soit planté dans un environnement relativement humide. Cet arbre a l’habitude de pousser dans des climats tropicaux ou subtropicaux. De plus, vos théiers doivent être positionnés en plant relativement serrés pour éviter que ceux-ci ne deviennent trop grand et ainsi faciliter leur cueillette : un plant adulte de théier peut atteindre les 15 mètres. Enfin il faudra attendre environ 3 à 4 ans avant d’effectuer la première récolte d’un plant de théier.

partie de la feuille de théEn ce qui concerne la production voici les différentes étapes à avoir en tête :

  • la récolte des feuilles de thé. Cette cueillette peut s’effectuer avec des machines mais la méthode traditionnelle est de réaliser cela à la main.
  • le flétrissage des feuilles de thé. Cela suit la cueillette. L’objectif est de faire perdre environ un tiers de leur poids en eau aux feuilles. Au bout de ce procédé les feuilles seront ainsi bien moins humides.
  • On écrase ensuite les feuilles de thé. Certains thés comme l’Irish Breakfast sont même coupés en morceaux très petits via la méthode CTC.
  • On produit ensuite à l’oxydation du thé. C’est notamment grâce à ce processus que l’on va obtenir des “couleurs de thé” différentes qui vont en réalité différer par le niveau d’oxydation.
    • le thé vert : peu ou pas oxydé
    • le thé blanc : légèrement oxydé
    • le thé noir : oxydation complète.
Cet article vous a été utile ?